207.241.226.230
Le Poisson Libre #


Internet c'est génial, mais on ne le dit pas assez

Quand je vois toutes ces sensibilisations aux "dangers d’Internet" dans les écoles, au près du grand public, un peu partout, je me dis que c'est la meilleure manière de s'y prendre mal.

Je généralise peut-être, mais perso ça m'a toujours tellement énervé ces confs au lycée où on vient t'expliquer qu'il ne faut pas tout mettre en public sur Facebook, gnagnagna. Où en fait, les gens les plus concernés n'écoutent pas dans le fond ou sont tout simplement absent. Et puis zut, je ne supporte plus qu'on ne parle d'Internet qu'à travers “les dangers”. Alors oui, au début de la présentation, tu as la phrase toute faite "Le numérique a changé notre vie, c'est une chance..." sauf qu'ensuite un gros “MAIS” et là déroulement de tous les problèmes que ça pose.

Sauf que l'on ne se demande pas pourquoi ça pose ses problèmes (comme pour beaucoup d'autres domaines). Ça vient d'une méconnaissance. Personne n'a jamais vraiment montré ce qu'est réellement Internet. Je ne dis pas comment ça fonctionne (c'est un autre sujet), mais tous ce que l'on peut faire avec.

Et si, on faisait aussi des présentations qui s’appelleraient "Internet c'est génial". Et on montrerait aux gens qu'Internet ce n'est pas que les mails, le site de la banque et Facebook ?
Par exemple, expliquer que Wikipédia ce n'est pas qu'une encyclopédie lambda. Mais que c'est tout le savoir de l'humanité mis à disposition de tous par l'humanité elle-même ! Qu'au lieu de crier que Wikipédia c'est imprécis et faux, il suffit d'appuyer sur le bouton modifier et de proposer sa modification.
Par exemple, montrer qu'au lieu d'avoir des inconnus sur Internet. On peut rejoindre des communautés de gens qui ont les mêmes centre d'intérêt que nous. Que ça s'appelle des forums ou des salons de discussion. Que l'on aime le rock, le cinéma des années 74 à 77, ou que l'on lutte pour le droit des Hamsters en France, on trouvera toujours des personnes avec qui partager ou changer le monde.
Par exemple, que l'on peut apprendre n'importe quoi sur Internet. Que l'on peut comprendre la physique quantique, savoir réparer un vélo, dessiner des arbres sous le soleil couchant, ou comment fonctionne notre corps. Gratuitement et librement.
Par exemple, qu'au lieu de dire que poster des choses en public c'est mal, montrer que l'on peut partager avec les autres des connaissances, des ressentis, des histoires, des voyages, à travers un blog.

Bref, j'en ai assez que l'on axe les sensibilisations sur les problèmes qui peuvent découler de l'utilisation d'Internet. Ça ne fait que plus brider les gens à participer à ce formidable réseau indépendant et libre. Je pense que c'est en montrant aux gens le potentiel réel d'Internet qu’ils pourront se l'approprier et maîtriser leurs actions, c'est la meilleure sensibilisation que l'on puisse faire.
Internet c'est d'abord des gens libres, pas des gens qui ont peur.

publié le 10/04/2016 à 22h53 dans Libre

Sangfroid

Et oui, des discours anxiogènes sans arrêt, dans les lycées et les écoles je n'ai jamais connu, internet était encore trop à la marge, mais aujourd'hui la télévision, les journaux ne savent plus parler que de ses dangers et n'axent plus leur communication que sur les Facebook et compagnie. J'en ai un exemple direct à la radio en ce moment même...

publié le 11/04/2016 à 07h24

-Fred-

Une autre manière de voir la chose, c'est de se dire qu'internet n'est qu'un outil (si ce n'est mal utilisé, du moins sous utilisé, par beaucoup) et que ce qu'on y trouve n'est que le produit de ceux qui en font usage. Ce n'est qu'un miroir de notre société en somme. Espérer une utilisation plus "positive" de ce média, ça revient à espérer une société plus "positive" elle même. Voir changer la perception que les gens ont d'internet me semble être une bonne chose mais ce ne peut être qu'une conséquence bénéfique d'autre chose.

Si changement il y a, c'est donc au niveau de la société elle même qu'il doit se produire. Le vrai challenge, s'est d'abord de rendre les gens curieux et ouverts, ni plus ni moins. Pour peu que l'on s'y attelle, c'est un travail long, dur et qui peut à tout moment être réduit à néant. Je dirais que c'est un travail collectif et que chacun peut apporter sa pierre à l'édifice, en ouvrant un blog indépendant, en parlant objectivement internet lors de discussion avec les vrais gens (ce qui est cool et ce qui l'est moins), en démystifiant ce qui peut l'être...

publié le 23/08/2016 à 08h58





RSS Suivre les RSS