207.241.225.236
Le Poisson Libre #


Nom de Zeus !

Coucou tout le monde !

Mardi soir, minuit passé, je suis en retard dans mes révisions, un second article sur la consultation toujours pas fini et une mauvaise humeur suite à une interrogation où il fallait coder en Java sur papier... Du coup je me suis dis que j'allais en rajouter au tapage médiatique :-D

Vous devez le savoir si vous lisez cet article le mois d'Octobre 2015, il se trouve que Marty arrive ! Pour les perdus, c'est le personnage principal de la trilogie Retour vers le futur. Après un voyage dans le passé dans le premier opus, il se rend en 2015 dans le second film ! Il y trouve alors des choses futuristes telles que des voitures volantes, des hoverboard, des chaussures qui se lassent toutes seules... Bref la vision du futur de 1985 ^^

J'aime beaucoup ces films, et bien que je suis pas assez vieux pour les avoir vu au cinéma, j'ai plaisir à les revoir. Ils trouvent un très juste équilibre entre science fiction, humour et questions métaphysiques. J'apprécie aussi particulièrement comme la trilogie a sur capter l'ambiance de toute une époque. À sa sortie, le film initial était classé dans les "teenagers movies", les films pour ados. De ce fait on y voit la mode des années 80, la vie dans l'époque du rock-and-roll :-)

Mais ce qui m'amuse aujourd'hui c'est que nous vivons en 2015 dans la même époque que le futur décrit et pourtant à première vue rien n'a changé. Nous ne sommes pas habillés bizarrement, si ce n'est un petit peu différemment des 80's, nous ne possédons aucun véhicule qui lévite, et nos chaussures ne se lassent pas toutes seules. Dans les années 80 lorsque l'on imaginait le futur, on ne pouvait que penser à des progrès matériels. Que l'homme ne pouvait faire de progrès que dans le monde physique. Et pourtant, Robert Zemeckis n'avais jamais imaginé que quelque chose d'autre allait accaparer toute notre innovation : l'informatique.

Il se trouve que je vous écris depuis un ordinateur et que j'ai un smartphone dans ma poche. Il est intéressant de remarquer que l'humanité a freiné sa progression dans l'amélioration des choses physiques, pour améliorer le monde à coup de résistors et de lignes de code. Nous avons aujourd'hui un réseau gigantesque, que l'on nomme Internet, qui permet à n'importe qui de s'exprimer, de communiquer, de s'informer. En soi c'est complètement fou, personne ne pouvait y penser.

Alors oui, le film parle d'info. On y voit de la robotique, des écrans géants, et des imprimantes dans tous les recoins de la maison. Mais justement, rien que sur ce dernier point, on ne pouvait s'attendre à la dématérialisation des contenus. On n'imprime très peu maintenant. Mais qui s'attendait à une telle évolution des capacités de stockage ? À l'USB ?

Ça me fait réfléchir sur ce que la SF actuelle nous promet aussi. Des vaisseaux spatiaux, vraiment ? Des hologrammes ? Peut être que dans 30 ans, nous n'aurons pas changé, toujours pas d'overboard dans les rues. Nous aurons juste trouvé une évolution virtuelle encore plus importante ^^

Mais au lieu de se lamenter que nous n'avons pas pu inventer la voiture volante à temps, profitons des technologies géniales à notre disposition. Internet est notre présent futuriste. Alors sortez un peu de Facebook et de Google, pour expérimenter ce progrès phénoménal dont nous sommes contemporains (message libriste inside).

Et sinon, n'oubliez pas de regarder Retour vers le Futur 2 demain ! Ce serait dommage de rater l'occas, vous trouverez surement un événement pas loin de chez vous. Pour ma part le ciné club de mon école organise une projection :-)

He's back !

publié le 21/10/2015 à 01h16 dans Cinéma

Lugr

20h30 à la Rotonde ! #secrétaire maniaque

publié le 21/10/2015 à 12h01

Mdr

Hahaha ce média : http://www.usine-digitale.fr/editorial/qu-ont-exprime-les-21-330-participants-a-la-consultation-sur-la-loi-numerique.N357473 T'as pris pour une association ^^

publié le 26/10/2015 à 16h40





RSS Suivre les RSS